s'abonner au flux RSS
partager
imprimer la pageexporter en PDF
Espace contributeurs

Merci de vous identifier

Se connecter

Observatoire des oiseaux marins & côtiers

Le groupe de travail EMR

Puffin des Baléares dans le Mor Braz, non loin de l'éolienne en mer SEM-REV ©Adrien Lambrechts - OFB

Contexte : des effets attendus des parcs éoliens en mer sur l'avifaune

Le développement des éoliennes en mer constitue une nouvelle menace pour le Puffin des Baléares qu’il est à ce jour difficile d’apprécier finement.
De nombreuses sources sont disponibles dans la bibliographie et permettent de faire ressortir quatre effets principaux : collision, déplacement, barrière et modification d’habitats, qui dépendent de trois grands facteurs:

  • Un facteur démographique direct résultant des collisions physiques avec l’éolienne (mortalité) ;
  • Un facteur comportemental dû au phénomène d’évitement des éoliennes (réponse physique à un stimulus visuel) et qui peut soit conduire au déplacement des oiseaux (perte de zones d’alimentation ou de repos) soit entraîner un phénomène de barrière à la migration ou aux déplacements locaux (dépenses énergétiques accrues) ;
  • Un facteur physique dû aux changements induits par les installations (perte physique d’habitats, modification de la flore et la faune, création de nouveaux habitats) pouvant engendrer une modification des potentialités alimentaires du secteur (effet récif, notion de chaîne trophique, cependant complexe à appréhender pour les prédateurs supérieurs car soumise à de nombreux facteurs).

Les risques de collision pour les espèces de la famille des procellariiformes sont à priori limités, du fait de leur faible altitude de vol et de leur agilité. Cependant, les études menées jusqu'ici se basent sur le comportement observé lors de suivis visuels, donc uniquement de jour et essentiellement en conditions météorologiques favorables. Des incertitudes subsistent donc sur le risque de collision en conditions de vent fort, de faible visibilité, mais aussi de nuit, en particulier lorsque l'on sait que cette famille d'oiseaux marins est attirée par les lumières nocturnes. 

Les projets de parcs éoliens en mer en France ©Actu-Environnement.com

Lors de la rédaction du PNA, un groupe de travail spécifique relatif aux projets de parcs éoliens en mer avait été créé. Une réunion de travail avait notamment permis de partager les différentes mesures ERC, de suivi, d’accompagnement et programmes R&D prévus par chacun des développeurs.

Objectifs

L’objectif est d’envisager des mutualisations, harmonisations et coordinations autour de l’enjeu spécifique du Puffin des Baléares, au cours de la mise en œuvre des mesures des différents projets, dont les calendriers de construction/exploitation ne sont pas concomitants.

Pour ce faire, l’animateur du PNA prolonge l’animation du groupe de travail qui avait été constitué lors de la phase de rédaction du plan, afin d’optimiser le travail de caractérisation des interactions entre les EMR et le Puffin des Baléares, et afin de permettre une bonne mise en œuvre des mesures ERC nécessaires au maintien de l’état de conservation de l’espèce:

  • Mutualisation et harmonisation de certaines des mesures ERC et des suivis prévues 
  • Mise à jour de protocoles de suivis en fonction des dernières avancées scientifiques et technologiques
  • Proposer des actions correctives ou additionnelles en fonction des résultats des premiers suivis et mesures ERC

Radeau de Puffins des Baléares dans le Mor Braz, non loin du parc éolien en mer de SNA ©Adrien Lambrechts - OFB

Où en sommes-nous?

Le groupe de travail a été réuni dès octobre 2021, afin notamment de mettre à jour les informations sur l'avancement des projets et du contenu des mesures ERC et de suivis prévues par chacun des parcs.

Télécharger le compte-rendu de la réunion du groupe de travail du 12 octobre 2021

En février 2022, un groupe de travail restreint a été réuni pour travailler spécifiquement à la mesure de réduction du dérangement des radeaux de Puffins des Baléares en phase travaux et d'exploitation, sur les parcs de la baie de Saint-Brieuc et de Saint-Nazaire. Des pistes d'homogénéisation et d'optimisation de cette mesure ont été identifiées et sont en cours de mise en place:

  • Extension de la mesure de réduction du dérangement des radeaux à la phase de construction pour le parc de Saint-Nazaire
  • Extension de la mesure de réduction du dérangement des radeaux à la phase d'exploitation pour le parc de la baie de Saint-Brieuc
  • Homogénéisation de la formation et du protocole suivi par les skippers des navires de construction/maintenance (CTV)
  • Etc

Télécharger le relevé de décisions de la réunion de groupe de travail restreint du 11 février 2022

Chantier du Parc éolien en mer de Saint-Nazaire, dans le Mor Braz ©Adrien Lambrechts - OFB

Gouvernance et partenariats

Animé par l'OFB en tant que structure animatrice du PNA, le groupe de travail rassemble les principaux industriels énergéticiens porteurs de projets éoliens (au travers de leurs sociétés de projet) dans les secteurs potentiellement occupés par le Puffin des Baléares (EDF-Re, Engie Green, Ailes Marines, Qair) mais aussi France Energies marines (FEM) et les associations de protection de la nature qui accompagnent les porteurs de projets dans la mise en place d'actions dans les cadre de la séquence ERC (Bretagne vivante, le Geoca). 

 

Interreg et Fond européen de développement

The PANACHE project was selected under the European cross-border cooperation programme INTERREG IV A France (Channel) – England, co-funded by the ERDF

Un outil du projet
PANACHE

Ministère de la transition écologique et solidaire