s'abonner au flux RSS
envoyer la pagepartager
imprimer la pageexporter en PDF
Espace contributeurs

Merci de vous identifier

Se connecter

Observatoire des oiseaux marins & côtiers

Actualités

Guadeloupe : Des sternes s'installent sur le site le plus fréquenté de l'Ile

Le 08/12/2020 - 09:00 - 10:00

La Petite Sterne (Sternula antillarum), cousine américaine de la Sterne naine, est la plus petite des sternes qui se reproduit en Guadeloupe. Cette espèce menacée à l'échelle de la Caraïbes nidifie d'avril à août sur les bancs de sable du Grand-Cul-de-Sac-Marin, les bords de mer calmes de Désirade et la côte Atlantique de Saint-François et les berges des salines de la Pointe des Châteaux et des îlets de Petite-Terre.

Historiquement la plus grande colonie reproductrice de l'Archipel se reproduit sur les berges de la Grande Saline de la Pointe des Châteaux sur la commune de Saint-François. Ce Site Classé, accueil la plus forte fréquentation touristique de l'île avec plus d'un demi-million de visiteurs annuels. Cette pression anthropique associée à l'absence de mesure de préservation sur le site provoque depuis 2017 un échec de reproduction des Petites Sternes.

Cette année les sternes sont arrivées mi-avril et ont commencé par coloniser un site où elles ne venaient jamais, parce que trop fréquenté, à proximité immédiate du parking. Cette nouvelle zone de reproduction a conduit les gestionnaires du site (Ville St-François, ONF, Conservatoire du Littoral, DEAL) à prolonger la fermeture de la Pointe des Châteaux après le 11 mai pour assurer une incubation en toute tranquillité. Malheureusement la colonie a été victime de prédation (sur les oeufs) par des mangoustes qui prolifèrent dans ce secteur, où elles se nourrissent habituellement des restes de repas. Les sternes ont donc regagné les abords de la saline toute proche, où elles ne réussissent pas à s'y reproduire correctement, parce que c'est un endroit fréquenté et que le piétinement détruit leurs oeufs.

Pour assurer la fin de l'incubation et l'élevage des poussins en toute tranquillité avant l'envol, l'accès à la zone des salines a été donc fermé jusqu'à mi-août, matérialisé par des barrières munies de panneaux d'information pour sensibiliser les visiteurs, associées à des sorties ornithologiques. Ainsi les risques de piétinement des nids par les promeneurs et la prédation par les chiens non tenus en laisse seront écartés pour rendre les salines favorables pour l'élevage des jeunes oiseaux.

D'autres espèces font l'objet de mesure de protection en particulier le Gravelot de Wilson, qui partage les mêmes zones de reproduction que les Petites Sternes. Les îlets de la Pointe des Châteaux abritent plus de 2 000 couples reproducteurs appartenant à 5 espèces : Sterne fuligineuse, Sterne bridée, Noddi brun, Phaéton à bec rouge et Phaéton à bec jaune.

 

 

Texte : Jérémy Delolme, Coordinateur du plan de conservation de la Pointe des Châteaux

Ville de Saint-François - Guadeloupe

 

Plus d'informations :

https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/pointe-chateaux-toute-securite-sanitaire-840162.html

https://www.facebook.com/notes/commune-de-saint-fran%C3%A7ois/pointe-des-ch%C3%A2teaux/2676945972542852/

 

Interreg et Fond européen de développement

The PANACHE project was selected under the European cross-border cooperation programme INTERREG IV A France (Channel) – England, co-funded by the ERDF

Un outil du projet
PANACHE

Ministère de la transition écologique et solidaire